LA PEINTURE A L'ENCAUSTIQUE

L'encaustique est un mélange, de cire d'abeille purifiée, souvent de cire de carnauba (cire végétale ), de résine Damar (durcisseur ), de pigments de couleur et se présente sous la forme de blocs durs de différentes couleurs. Ce mélange se travaille à des températures entre 80° et 120°, avec un fer type fer à repasser ou avec un souffleur d'air chaud spécialement adapté. La peinture à l'encaustique se réalise sur tous supports .

Voilà quelques notes sur la pratique de l'encaustique, qui fut utilisée par des peintres aussi différents qu 'Eugène Delacroix (1798-1863), Victor Brauner (1903-1966), ou encore par Philippe Cognée (1956) prix de Rome en 1990.
D'après le texte de Pierre Converset et extraits de l'encyclopédie Encarta,  encaustique: (du grec enkaiein « faire brûler ») est un procédé technique de peinture dans lequel les pigments sont dans un mélange en fusion, cette méthode présentait de nombreux avantages, permettant des retouches faciles, une excellente stabilité des couleurs et une grande résistance à l'humidité. Cette technique picturale,pratiquée par les Égyptiens, les Grecs et les Romains, connut son apogée en Grèce durant la période classique (V° siècle av. J.C.), et fut utilisée jusqu'à la fin de l'Antiquité.
Encauste était le nom donné ,anciennement , au peintre qui pratiquait cette technique.

Après plus de 20 ans de peinture classique, j'ai découvert cette technique en 1990, la peinture à l'encaustique ( peinture des Anciens pour des peintres d'aujourd'hui) fut mienne. Suite à de multiples recherches personnelles, je pense avoir acquis la technique et la maîtrise de mon art et c'est devenu, désormais, la façon de m'exprimer.
Le tableau s'ébauche, sans dessin ou un croquis succinct, à partir d'une note de couleur, application d'encaustique en fusion, retraits, ajouts successifs, grattages.
Livrer un combat avec la matière en fusion dans une liberté gestuelle pour la fixer sur la « toile ». Liberté du geste n'est pas rejet de toutes les règles,notamment celles qui régissent la bonne construction du tableau. Des formes se dessinent, se devinent éphémères qui semblent échapper aux contraintes du réalisme.

Plonger, se perdre dans mes toiles et s'y retrouver dans une envolée spirituelle, tel est mon but dans l'élaboration de mes encaustiques, où matière et spiritualité s'unissent dans un dialogue divin et secret (« du visible à l'invisible »).